Auvergne-RhôneAlpeslyonGrenobleVierge du Puy en VelayBourgogne franche comtéclocher ferrièrela chapelle de GuinchayLe Saut du DoubsCamerounMont Camerounles eléphantsvillage camerounGuyaneGuyane vue du cielmarché de Cayenemonument esclavesHaut de FranceBaie de SommeEglise de  PéronneIle de FranceTour Eiffel

France France 4ème dimanche du temps ordinaire Samedi 2 février 2019

Dès le début de sa vie publique, Jésus refuse certains compromis enfermants, pour lui comme pour ses interlocuteurs.

 

Le temps de la préparation

 

"Tu as résolu de me sauver: ma forteresse et mon roc, c'est toi!" Ps 70

Le temps de l'observation

 

Tout se passe bien pour Jésus tant que les personnes présentes ce jour-là à la synagogue écoutent les "paroles de grâce" qui sortent de sa bouche.Mais une fois que la parole s'arrête, que la relation directe s'interrompt, questions et jugements arrivent. Les auditeurs présents ne cherchent alors plus à méditer son enseignement ou à rentrer dans un contact direct et neuf avec Jésus mais à tracer son itinéraire, à l'etiqueter, à le ranger quelque part dans le paysage connu: de qui Jésus est-il donc le fils ? Jésus anticipe l'étape qui suivra. Cette façon de réduire la nouveauté au connu fera bientôt de lui un faiseur de miracles à leur disposition et, d'eux, des demandeurs passifs d'exploit.La grâce disparaîtra dans l'esbroufe. De personnes interpellées, elles deviendront des spectateurs passifs d'un phénomène surprenant mais extérieur à elles. Jésus fait éclater cet enchaînement, en dévoilant le mécanisme à l'oeuvre dans les coeurs et les pensées.

 rocher Montlaur

 Le temps de la méditation

 

Si la bible insiste autant sur la singularité, c'est qu'elle est un rempart précieux contre tous nos mécanismes de rétrecissment. Les lectures précédentes ont insisté pour dire combien, aux yeux de Dieu, nous sommes uniques et combien cela est précieux à ses yeux. Ces textes dévoielnt que la connaissance n'est pas l'acte par lequel on range quelqu'un dans une catégorie, qu'elle soit bonne ou mauvaise. La vraie connaissance est celle du coeur et de l'écoute. Quand Jésus se sent rapidement pris au piège de cet enfermement, il le refuse de crainte que les personnes puissent passer à côté de lui sans le voir. Il accepte d'aller son chemin, c'est-à-dire peut-être d'assumer sa singularité et de ne pas jouer le jeu d'un enfermement confortable mais faux. Tous ces textes nous proposent de ne pas demander des certificats de traçabilité à tous nos interlocuteurs mais d'oser s emettre à la hauteur de leur singularité.

 

 

Le temps de la prière

 

"Seigneur, fais de moi un artisan de paix."

 D'après Prions en Eglise du 3 février.

mis en page par Régine Dominique Sjs

 
4ème dimanche du temps ordinaire
Samedi 2 février 2019 France France
Dès le début de sa vie publique, Jésus refuse certains compromis enfermants, pour lui comme pour ses interlocuteurs.   Le temps de la préparation   "Tu...

Lire la suite

ENGAGEMENTS DEFINITIFS et JUBILES
Jeudi 3 janvier 2019
 Au Cameroun Le 27 octobre 2018, les communautés, sa famille et ses amis étaient rassemblés autour de Sr Clémentine Florence Ntolo qui s'est engagée...

Lire la suite