Auvergne-RhôneAlpeslyonchateauGrenobleVierge du Puy en VelayBourgogne franche comtéclocher ferrièrela chapelle de GuinchayLe Saut du DoubsCamerounMont Camerounles eléphantsvillage camerounGuyaneGuyane vue du cielmarché de Cayenemonument esclavesHaut de FranceBaie de SommeEglise de  PéronneIle de FranceTour Eiffel

France France Rencontre des amis à St Marcellin Vendredi 23 août 2019

Une belle rencontre rassemblant une quarantaine de personnes sur le thème: 

 

                  "La rencontre : Aujourd'hui, ne ferme pas ton coeur."

 

 

Entrée dans la journée avec le chant :   

    "Donne-moi ton regard, ô Seigneur..."  

 cliquer sur l'image

 - un regard qui pardonne,

 - un regard qui relève,

 - un regard qui tolère,

 - un regard de confiance.

 

         

 

 

       

 Quatre étapes pour cette journée:

  • un temps de réflexion en petits groupes centré sur l'écoute:

                      recherche de mots illustrant une bonne attitude pour une bonne rencontre 

                      recherche de mots illustrant une attitude empêchant le rencontre

 

  • le repas partagé 
  • le temps de prière personnelle ou en groupe avec la rencontre de Jésus et l'aveugle Bartimée ( Mc 10, 46-52)
  • la célébration avec un engagement personnel de chacun dans une relation régulière avec une personne du groupe à partir de l'échange, deux par deux, d’images sur lesquelles était inscrite une attitude aidant la relation. 

       

                           la rencontre possible                                                 pas de rencontre

 

La journée s'est achevée avec l'écoute du texte : Le dialogue (Amoris laetitia)

 

      

136. Le dialogue est une manière privilégiée et indispensable de vivre, d’exprimer et de faire mûrir l’amour, dans la vie matrimoniale et familiale. Mais il suppose un apprentissage long et difficile. Hommes et femmes, adultes et jeunes, ont des manières différentes de communiquer, utilisent un langage différent, agissent selon des codes distincts. La manière de poser les questions, la manière de répondre, le ton utilisé, le moment, et beaucoup d’autres facteurs peuvent conditionner la communication. De plus, il est toujours nécessaire de cultiver certaines attitudes qui expriment l’amour et permettent un dialogue authentique.

 

137. Se donner du temps, du temps de qualité, qui consiste à écouter avec patience et attention, jusqu’à ce que l’autre ait exprimé tout ce qu’il a sur le cœur, demande l’ascèse de ne pas commencer à parler avant le moment opportun. Au lieu de commencer à donner des avis ou des conseils, il faut s’assurer d’avoir écouté tout ce que l’autre avait besoin d’extérioriser. Cela implique de faire le silence intérieur pour écouter sans bruit dans le cœur, ou dans l’esprit : se défaire de toute hâte, laisser de côté ses propres besoins et ses urgences, faire de la place. Souvent, l’un des conjoints n’a pas besoin d’une solution à ses problèmes, mais il a besoin d’être écouté. Il veut sentir qu’ont été pris en compte sa peine, sa désillusion, sa crainte, sa colère, son espérance, son rêve. Mais ces plaintes sont fréquentes : “Il ne m’écoute pas. Quand il semble le faire, en réalité il pense à autre chose”. “Je lui parle et je sens qu’il espère que j’en finisse le plus vite possible”. “Quand je lui parle, elle essaye de changer de sujet, ou elle me donne des réponses expéditives pour clore la conversation”.

 

138. Cultiver l’habitude d’accorder une réelle importance à l’autre. Il s’agit de valoriser sa personne, de reconnaître qu’il a le droit d’exister, de penser de manière autonome et d’être heureux. Il ne faut jamais sous-estimer l’importance de ce qu’il dit ou demande, bien qu’il soit nécessaire d’exprimer son propre point de vue. La conviction que chacun a quelque chose à apporter est ici sous-jacente, parce que chacun a une expérience différente de la vie, parce que chacun regarde d’un point de vue différent, a des inquiétudes différentes et a des aptitudes ainsi que des intuitions différentes. Il est possible de reconnaître la vérité de l’autre, l’importance de ses préoccupations les plus profondes, et l’arrière-plan de ce qu’il dit, y compris au-delà des paroles agressives. Pour y parvenir, il faut essayer de se mettre à sa place et interpréter ce qu’il y a au fond de son cœur, déceler ce qui le passionne, et prendre cette passion comme point de départ pour approfondir le dialogue.

 

Il faut des gestes de prévenance envers l’autre et des marques d’affection. L’amour surpasse les pires barrières. Quand nous aimons quelqu’un, ou quand nous nous sentons aimés par lui, nous arrivons à mieux comprendre ce qu’il veut exprimer et à nous faire comprendre. Il faut surmonter la fragilité qui nous porte à avoir peur de l’autre comme s’il était un ‘‘concurrent’’. Il est très important de fonder sa propre sécurité sur des options profondes, des convictions ou des valeurs, et non pas sur le fait de l’emporter dans la discussion ou qu’on nous donne raison.

 

publié par Sr Régine Dominique sjs

21ème dimanche ordinaire
Samedi 24 août 2019 France France
TOC TOC !                                                    Le royaume de Dieu n'est pas un endroit clos et impénétrable. Une porte existe qui se révèle à tous ceux qui la cherchent avec humilité.   Le temps de la préparation   "Demandez, on vous donnera; cherchez, vous trouverez; frappez, on vous ouvrira." Mt...

Lire la suite

Une Journée d'été en EHPAD
Mardi 20 août 2019 France France
Cette journée "Résidents-Familles-Personnel" était prévue « Champêtre ». Mais le vent s’étant invité, il a semblé plus sage de rester à l’intérieur. Avec art et méthode, la salle à manger s’est vue rapidement aménagée et… 95 personnes ont pu trouver place à table confortablement. Un beau thème était choisi      ...

Lire la suite